Huahine, l’île de la femme

C’est avec Fabrice et Gaëlle et leurs enfants que nous prenons l’avion direction Huahine, aussi appelée « l’île des femmes ». 
Nous sommes gentiment accueillit dès l’aéroport par la propriétaire de la maison que l’on a loué pour 5 jours. Nous arrivons ensuite dans cette petite maison un peu rudimentaire mais qui fait bien l’affaire.
Nous apprenons juste avant de venir qu’a la même période  de notre venue il y a le départ de la Hawaiki Nui a Huahine : grande course de pirogue et événement phare en Polynésie. Ce qui explique dalleurs pourquoi on a eu tant de mal à louer un logement et pourquoi il nous est impossible de trouver une voiture de location (voitures disponibles que le lendemain). Après avoir déposé nos affaires, nous faisons alors du stop pour rejoindre le centre ville. Après 20 minutes de pekin express, on tombe sur de gentils pompiers qui nous déposent en ville. La pluie tombe, on se jette alors dans un restau pour s’abriter et on commande local : Poisson cru au lait de coco. Un délice.
Une dame nous aborde et nous informe gentiment sur tous les immanquables de  l’île. D’un ton amusée, elle nous présente l’île sur la carte avec une touche de sexualité. Huahine est composé de 2 îles et elle nous décrit la forme vaginale de l’embouchure des 2 îles, allant jusqu’à nous décrire un clitoris. On comprend alors mieux pourquoi il s’agit de l’île de la Femme. C’est avec beaucoup d’amusement que nous prenons plaisir à parler avec elle. Nous prenons conscience que le sexe n’est pas du tout Taboo ici. On se promène ensuite au bord de mer et profitons des multiples animations présentes pour fêter la Hawaiki Nui: stands, marchés artisanaux, repas offert par la ville, …
 
Le lendemain, réveil à 6h du matin pour assister au départ de la course. C’est toujours en stop que l’on rejoint avec Fabrice et Mich le centre ville. Sous la pluie, on assiste à une vraie ambiance. Tout y est, commentateurs, animations, cri de la foule et très peu de touristes, nous voici au cœur de la vie Polynésienne.
 
Après avoir réussit a dégoter une voiture de location, on part à la découverte de cette petite île dont on peut faire le tour en 2h. On découvre le lagon bordé de petit lacs, une végétation magnifique et des plages très sauvages. Nous passons également sur le minuscule pont qui rejoint les 2 îles de Huahine. Cette légère séparation en fait une des particularité de l’île. Profitant de la liberté que nous offre la location de notre voiture, on s’arrête manger un très bon poisson dans un restaurant en bord de route puis on s’arrête visiter un producteur de vanille et un producteur de liqueur. En fin de journée, une dernière halte sur une plage déserte s’impose. 
 
 
 

Le Lendemain, nous voila partis pour une excursion en mer afin de découvrir l’île d’une autre façon : côté mer. On est accueillit par une polynésienne du nom de Marouia. Une femme incroyablement rigolote qui, accompagnée de ses musiciens, met une ambiance folle sur le bateau. Nous mettons à peine les voiles que l’on l’entend déjà crier, rigoler, et même hurler en disant bonjour  à tous les gens que l’on croise au passage. La croisière commence et Marouia nous présente l’île et ses montagnes en forme de femme enceinte ainsi que ses collines en forme de sexe masculin. Elle me demande ensuite de me lever pour présenter les différentes manière d’attacher un paréo tout en défilant et dansant avec elle. J’en profite pour faire ma star 😎. Le bateau longe les côtes de l’île où s’accumulent de sublimes paysages de plages et d’ îlots entourés d’un lagon bleu de toutes les nuances.

On s’arrêtte ensuite pour manger sur un îlot, où à notre grand étonnement des tables et chaises sont directement immergées. On s’installe au beau milieu des poissons multicolores et on boit notre punch en mangeant de super plats cuisinés par Marouia et son équipe juste avant. Un vrai régal.
 
Lendemain, après une matinée farniente, on profite de cette dernière journée sur Huahine pour emmener Gaëlle se faire tatouer. Après 2h de souffrance, elle sort de cette petite cabane qui ne paye pas de mine, enchantée par ce nouveau tatoo dans le dos représentant ces enfants, la fleur de tiaré (fleure de l’île), et pleins de symboles la représentant (la force, le lien, ….).
 
 
Nous reprenons l’avion le lendemain sous la pluie, ravis d’avoir pu découvrir cette magnifique petite île polynésienne, authentique et sauvage. Nous quittons ensuite Gaëlle et Fabrice et passons une nuit à Tahiti pour ensuite repartir direction Moorea dès le lendemain.
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Articles récents

Catégories

Archives